Panorama de Malaisie...

SARAWAK QUI ES TU ?


Mini- Introduction au Sarawak...

Bornéo est une île à part entière, aussi, si vous arrivez sur cette page, c'est que vous êtes certainement intrigué par l'histoire de cette région du monde ... qui conjugue à la fois le mystère, l'aventure et surtout l'inconnu.

 

 

L'histoire du Sarawak est ancienne, elle remonte à près de 40.000 ans (!) lorsque les Chinois arrivèrent dans les alentours des grottes de Niah, là où les archéologues ont retrouvés les traces les plus anciennes de vie humaines (entre 35.000 et 40.000 ans) - Plus tard, la migration s'est peu à peu opérée vers l'Est Bornéo n'a été inscrit sur les cartes qu'en 1521, même si un Italien du nom de Ludovico de Varthema visita ces terres en 1505...

 

 

Le Sarawak est pourtant l'Etat le plus important de toute la Malaisie avec 124.450 m2, on y trouve évidement des milliers d'espéces d'arbres mais aussi des centaines d'animaux dont certains en voie de disparition comme les Orang-outans (qui se traduit par "homme des bois"), d'autres quasi introuvables ailleurs comme le singe "Proboscis" (que l'on peut aussi voir sur Sumatra), quant aux fleurs, il existe par exemple quelques 2.500 variétés d'orchidées, il existe également la fameuse Rafflesia, la plus grosse fleur au monde qui peut faire jusqu'à 1 m et que vous aurez peut-être la chance de rencontrer au détour d'un sentier (elle aussi ne se trouve que sur Bornéo ou sur Sumatra) une chance unique car elle sait se faire rare, très rare... enfin, le Sarawak est composé d'une trentaine de groupes éthniques (Kelabits, I'ban, Penan, etc...) dont les plus célebres restent les I'Bans (animistes pour la plupart et croyant aux esprits de la forêt qui les protégent, n'ayat même pas de certificats de naissance et n'ayant donc une vague idée de leur âge) qui souffrent de la déforestation massive au profit de l'huile de palme; Situation identique pour les Penans qui sont menacés de mort depuis qu'ils ont décider de se mettre en travers des multinationales comme Shin Yang ou Samling, sociéte Malaisienne implantée depuis de nombreuses années sur les terres des Penans et qui affirme sur son site internet travailler dans les "limites" de la loi, et dont l'un des responsables de la compagnie déclarait en 2007 que les Penans n'avaient aucun droit sur la forêt !!! (ce qui permet au gouvernement qui ne reconnait plus les droits des Penans sur leur propre terre de construire une douzaine de barrages dont celui de "Murum" qui devrait être achever en 2014 et qui obligera près de 1.500 Penan a quitter les lieux pour des terres "déforester" au profit de plantations de palmiers à huile !) 

 Alors, quel avenir pour les nouvelles générations ?  le choix est simple: soit ils restent et se débrouillent comme ils peuvent avec le peu de forêt qui leur reste et qui leur apporte tout ce dont ils ont besoin, soit il seront déplacer vers les villes et perdront  définitivement leur identitée... les enfants, entre 8 et 13 ans vont déjà à l'école pour apprendre principalement la géographie, le Malais et les mathématiques (puis plus tard l'anglais), situé à quelques heures de bateau par la rivière, ils y vivent la semaine et reviennent au village le temps d'un week-end, ils ont deux mois de vacances (Novembre et décembre) durant lesquelles ils restent dans la "longhouse" pour aider leurs parents le plus souvent aux champs !

 

 

La question que je me pose (même si au fond de moi je connais déjà la réponse après ces longues journées passés à parler avec les Kelabits, c'est ce que eux ou les  I'bans vont devenir une fois qu'ils seront parqués dans des buildings de 50 étages... ou dans les hôtels du groupe Accor qui depuis des décennies continuent de construire des hôtels de luxe comme le très contreverse Novotel Hinterhill qui se construit sur une concession de plus de 50.000 hectares a grand coups de péleteuses et autres bulldozers, détruisant ainsi les forêts et polluant les rivières qui ne peuvent survivre sans ces ressources naturelles qui leur permette de vivre en toute autonomie et qui demlandent depuis 1980 qu'on leu rende leur territoire, en vain !


 

 

* * * *

A tous ceux qui peuvent ou qui veulent soutenir les singes et proteger les forêts, ne pas hésiter à se rendre sur le site de Chanee qui se bat depuis des années contre les gros groupes industriels afin de réhabiliter les gibbons, c'est ici

 

 



01/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres