Panorama de Malaisie...

FORETS de Malaisie, forêts d'Indonésie : même combat contre l'huile de Palme !

 

Deux pays voisins (Indonésie et Malaisie) et partageant à la fois une langue "commune" et des territoires communs (Bornéo) connaissent depuis de nombreuses années les mêmes soucis de déforestation - Ayant a mon actif quelques visites d'un coté et de l'autre de la frontière, conaissant quelques activistes locaux tres engagés, j'ai malheureusement pu assister avec horreur à l'évolution trés rapide de ce "cancer" pour la planete; Aussi, pour que vous puissiez mieux comprendre l'enjeu d'un boycott géneral de cette Huile de Palme, je vous propose de faire un tour ici afin d'avoir une idée de ce que les hommes sont capables de faire pour gagner toujours plus d'argent, au mépris des lois et régles élémentaires et sans jamais se préoccuper de l'avenir de la planète, des animaux, des végétaux et par la même de leur propre existence ....

 

Voilà une photo que j'ai prise en avril 2012 sur Bornéo - on voit très nettement la démarcation et la mise en place des parcelles d'huille de palme ...

 

Rien ne semble vouloir mettre un frein à la folie furieuse des 130 entrepreneurs que compte l'Île et qui ne cessent de grignotter (avaler !) la forêt avec une soi-disante entente avec les communautés, ce qui, lorsque l'on parle avec ces dernières, n'est plus exactement le même son de cloche... une foret qui jusqu'ici était un réservoir de carbone puisque les millions d'arbres absorbaient ce dernier et permettaient de limiter le réchauffement de l'atmosphère ! 

La région a besoin de produire toujours plus d'huile de Palme pour faire face à la demande des marchés Etrangers et d'ici peu pour remplir les réservoirs de nos voitures (voir plus bas)... Un Ministre auxiliaire au Departement d'Etat - Naroden Majais - a même déclaré qu'il manquait quelques 6 millions de semis en 2011 pour répondre aux demandes des pays Etrangers... il avait été éxigé 16.4 millions de semis mais nous n'avons été capable de ne fournir que 10 millions (chaque nouvel hectare de plantation permet environ 200 semis). Le Ministre à rajouter que la demande continuerait à s'élever et que la seule région du Sarawak ciblait 1 millions d'hectares de plantations (actuellement 250,000 hectares sont déjà cultivés); De nombreuses parcelles de terres ont déjà été repérées et de nouveaux arbres seront trés bientôt replantés.

 

Terifiant non ? (photo prise au Sarawak - avril 2012 prise de notre avion de reconaissance)

 

Cette forme de culture (devenu une véritable industrie) est potentiellement lucrative puisque le coût de production est de 5 RM (environ 0,80 cts d'euro) par semis alors qu'il est revendu entre 10 et 15RM (!) - Evidement ces benefices attisent les convoitises et de grosses entreprises aussi peu scrupuleuse que OIO (deuxieme producteur mondial qui approvisione Nestle ou Unilever) ou  Felda (qui n'est autre que la "Federal Land Developpement Autorithy" qui avec ses 19.000 employés, parti des plus gros producteurs avec à elle seule 8% de la production mondiale en 2009) continuent d'acheter des milliers d'hectares de terrain à défricher et sur lesquels ils replanteront des palmiers grâce à des ouvriers bien peu considérés ! 

 

 

Petit retour en arrière sur "l'histoire de" ...

 

L'huile de Palme est communément de couleur rougeâtre en raison de sa forte quantité de beta carotène ce qui a pousser depuis de nombreuses années des continents entiers (Afrique, Asie du Sud-Est ou encore Brésil) à l'utiliser avant que l'industrie alimentaire n'en fasse son fer de lance en raison de son faible  coût de production et sa relative stabilité à l'oxydation (saturation) lorsqu'il est utilisé pour la friture !

L'huile de palme est devenue une denrée très prisée par les commerçants Britanniques, qui l'utilisaient alors comme lubrifiant pour les machines durant leur révolution industrielle � Constituant également la base de la production de nombreux savons industriels, notamment pour « Lever Brothers » plus connu désormais sous le nom d'"Unilever" (qui est le plus grand utilisateur d'huile de palme au monde), "savon Sunlight", ou encore la marque� Palmolive.

 

En 1870, l'huile de Palme constituait déjà la principale marchandise d'exportation de certains pays d'Afrique comme le Ghana ou le Nigeria.

Aujourd'hui, on la retrouve dans des centaines de produits alimentaires comme Dove ou Nestle  (vidéos éloquentes alors que l'entreprise s'est engagee a ne plus acheté que de l'Huile de Palme certifiée dès 2015), dans la cosmétique ou pour le carburant avec a la clef des conséquences dévastatrices sur le climat !

L'accélération de notre consommation fait peur :par rapport aux années 2000, la demande va doubler d'ici  2030 et tripler d'ici 2050 !

 

 

 

Merci a notre pilote qui a pris le risque de venir survoler cette zone en principe totalement interdite aux avions !

 

L'engagement de nombreux gouvernements pour augmenter la quantité de biocarburants vendus ne cessent également d'attirer la convoitise des gros groupes Industriels qui visent désormais la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En 2020, 10 % du carburant vendu dans l'UE seront alimentées au biocarburant et la Chine s'attend à ce que 15 % de son carburant sera ainsi "cultivé" , quant à l'autre géant, à savoir l'Inde, elle souhaite que 20 %de ses moteur diesel roulent là encore au biodiesel d'ici 2012.

L'ironie du sort, c'est que ces tentatives visant à réduire l'impact du changement climatique ont toutes les chances d'aggraver les choses puisque l'abattage des arbres et la déforestation en général va accroitre très rapidement le taux d'émission de carbone; Une solution que l'on veut « durable » mais qui va se refermer comme un piège géant au dessus de nos têtes avec a la clef un réchauffement climatique encore plus important !

 

 

Et si vous pensez que c'est mieux en Indonésie, regardez çà

 L'effet est encore plus pervers quand on utilise la culture du palmier à huile comme agrocarburant pour lutter contre le réchauffement climatique, les dégâts s'avèrent catastrophiques... Cinq mammifères démontrent le désastre imminent: le tigre de Sumatra, les orangs-outans de Sumatra et de Bornéo, l'éléphant d'Asie et le rhinocéros de Sumatra. Chacune de ces espèces est particulièrement en danger - Pour finir, une petite vidéo pour mieux se rendre compte en image du sort de cette forêt et des pauvres OrangOutans qui la peuplaient bien avant nous !

 

Lundi 18 Juin 2012 : "Si Dieu le veut, Felda fera mieux que Facebook", c'est par ce commentaire que le Premier ministre de Malaisie a dévoilé l'introduction en Bourse à Singapour, le 25 juin prochain, de la compagnie malaisienne "Felda Global Ventures Holding "(FGVH). Première productrice d'huile de palme de Malaisie (environ 343.000 hectares) et numéro trois mondial, FGVH aurait déjà attiré de nombreux actionnaires et investisseurs, pour plus de 15 milliards de dollars, selon le Wall Street journal - Si ces montants se concrétisent, il s'agirait de la deuxième plus grosse introduction en Bourse depuis le début de l'année, derrière celle de Facebook (dans lhypotèse d'un prix de 4,55 RMB/ action, FGVH prévoit de lever 3,3 milliards de dollars contre 16 milliards le 18 mai dernier a New York pour Facebook...)

Pour assurer la commercialisation de son huile, FGVH a conclu en mai un partenariat industriel avec le groupe français Louis Dreyfus (dont la propriétaire est également l'actionnaire n°1 de l'Olympique de Marseille....) négociant de matières premières agricoles. Ce dernier avait remporté en 2008 le prix Pinocchio des Droits humains « pour avoir exploité des populations indigènes Guarani dans des conditions proches de l'esclavage », dans la production d'éthanol au Brésil. En Malaisie, le groupe Louis Dreyfus prévoit la constitution d'une joint venture avec FGVH, dédiée à la commercialisation de 1,1 million de tonnes par an d'huile de palme - Cette entrée au capital d'investisseurs internationaux suscite des résistances dans la société malaisienne, certains, parmi les 112.000 paysans sociétaires des coopératives publiques, dénoncent une perte de contrôle sur leurs ressources et craignent que les intérêts des petits producteurs soient négligés, sans oublier les problèmes provoqués par l'inflation de plantations de palmiers à huile (déforestation, perte de terres vivrières�). Un recours en justice a même été entrepris mais vient d'être rejeté par les autorités. Pour calmer le jeu, le gouvernement malaisien aurait promis à chaque famille une enveloppe de 15.000 ringgits. Encore un exemple de plus de l'avidité des investisseurs financiers dans la conquête des matières premières.

 

Un constat juste inégal... je suis resté pendant 3 jours au pied de l'immeuble de l'une des plus grande compagnie d'HDP au monde pour tenter de rencontrer le boss ou au moins un responsable de communication... avant de me faire sortir avec perte et fracas !

 

 

Les dangers de l'huile de Palme...

Il y a une centaine d'années, l'homme a inventé l'hydrogénation, un procédé qui permet de solidifier n'importe quelle huile. Mais ce faisant, la forme naturelle des acides gras, dite cis, est transformée en trans. Depuis plus de dix ans, des études scientifiques montrent que ces acides gras trans (AGT) sont pires pour la santé que les graisses animales saturées.

De nombreuses études ont montrés que le remplacement des graisses hydrogénées par de l'huile de palme a eu pour effet pervers d'augmenter le taux de graisses saturées dans de nombreux aliments. Certes, notre organisme a besoin de graisses saturées pour fonctionner, mais la quantité raisonnable est de l'ordre de 20 à 25 grammes par jour, le surplus se traduit par des dérèglements - L'un d'eux, le plus connu, est celui de faire augmenter le mauvais cholestérol; Et puis, "nous" avons si bien intégré le message de prévention, ou plutôt de restriction des graisses animales, que lire « huile végétale » sur l'étiquette, ça rassure, c'est synonyme de bonne graisse, pourtant, il faut garder à l'esprit que cette inscription signifie la présence d'huile de palme.... Dès que le fabricant utilise une autre matière grasse, il précise son nom, même si c'est une graisse bon marché comme l'arachide !

Le palmier à huile est exploité dans des pays en développement qui ont besoin d'argent, et si aucun mécanisme financier ne les incite à protéger la forêt, leurs arbres tomberont jusqu'au dernier - Selon GreenPeace, près de deux millions d'hectares sont détruits chaque année rien qu'en Indonésie, des chiffres jamais contestés; A la place, des kilomètres carrés de palmiers tirés au cordeau, 40% de cette précieuse forêt et de ses tourbières a déjà disparu pour le compte de multinationales comme Sinar Mas, Duta Palma, Cargill, ou plus connues en Suisse: Unilever, Nestlé, Kraft Foods, Procter & Gamble..

L'huile de Palme est chauffée dans le but d'obtenir sa cristallisation, environ 25% de l'huile va cristalliser, ensuite on passe ces cristaux dans des filtres qui permettent de séparer la partie oléique de la partie stéarique, donc on obtient une phase liquide et une phase solide. La phase solide peut être utilisée comme base dans des margarines, par exemple, comme alternative aux acides gras trans. La partie liquide, elle, peut servir pour la friture.

 

Mais alors, pourquoi tant d'huile de Palme ? Le Palmier a huile est 10 fois plus productif que le soja, la boulangerie industrielle est l'un des plus gros consommateur de matières grasses à bas d'huile de Palme, mais on en trouve aussi chez les artisans qui bien souvent, ignorent la composition exacte de leur margarine... en boulangerie, on utilisait souvent le beurre mais c'est plus compliqué à travailler et surtout, 3 fois plus cher que la margarine... pire, désormais les clients réclament des croissants à la margarine, parce que on leur a répéter que trop de beurre était mauvais pour la santé !

Les risques principaux de la consommation d'huile de Palme, c'est d'augmenter la concentration de cholestérol dans le sang d'autant que ces graisses influencent la coagulation et augmentent le risque de diabète en modifiant l'action de l'insuline au niveau des différents tissus ! 

 

 

 

Vendredi 29 Juin 2012: Les choses s'accélèrent, et pas dans le bon sens puisque Felda, numéro trois mondial de l'huile de palme (en termes de surfaces cultivées avec 355.860 hectares et compte prés de 113.000 employés déclarés), a signé, jeudi 28 juin, la deuxième plus grosse introduction boursière de l'année, derrière celle du géant de l'Internet (Facebook pour ne pas le citer...). Felda contrairement au chimiste allemand Evonik, ou au géant de la F1, Formula One, avait choisi de maintenir son opération, malgré les soubresauts des marchés. Elle a levé 10,4 milliards de ringgit, soit 2,6 milliards d'euros.
Cette opération n'a pas connu de "couac" retentissant, comme celui qui a accompagné les premiers jours de Facebook en Bourse, au contraire, pour son premier jour de cotation à Kuala Lumpur, le spécialiste de l'huile de palme a flambé et l'action s'est envolée, à l'ouverture, de près de 18 % par rapport au prix payé par les institutionnels !

Ce "succès" s'explique tout autant par le contexte économique de son activité que par le contexte politique Malaisien (le succès de l'introduction boursière est un enjeu majeur pour le premier ministre, Najib Razak, à l'approche des échéances électorales, les planteurs se sont d'ailleurs vus octroyer des actions à prix préférentiels) car le marché de l'huile de palme a bénéficié d'une forte demande ces dernières années, les achats mondiaux ont progressé de près de 7,5 % par an en moyenne entre 1991 et 2011 (soit un marché de quelques 40 milliards de dollars).

La cession de plus de la moitié du capital en Bourse s'inscrit dans la volonté politique de la Malaisie de céder une part des sociétés qu'elle contrôle (le groupe Français Louis Dreyfus a négocié l'acquisition de 0,5 % de son capital en amont...!).

 

Samedi 19 Octobre 2013: On croit rêver, le Conseil Malaisien pour l'huile de palme (MPOC), qui organisait mardi à Paris une conférence réunissant scientifiques et experts, demande aux autorités françaises d'interdire le label « Sans huile de palme » sur les emballages alimentaires !

L'article complet du Figaro du 9 octobre 2013 ici .

 

- - -

 

Pour en savoir plus et rejoindre notre combat, rendez-vous ici ou rejoignez notre groupe sur Facebook et informez vous en regardant ce site devenu incontournable !

 

Enfin, si l'un ou l'une d'entres vous voulait defendre aussi bien les gibbons que la forêt, sachez qu'un homme  - Chanee - se bat depuis des années afin de réhabiliter ces derniers au sein de la forêt, et comme bien entendu, il a besoin de nous tous poru pouvoir protéger notre "patrimoine" mondial à tous , alors rejoignez le ici

 
 
 


30/04/2012
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres