Panorama de Malaisie...

BARIO (Sarawak)

 

BARIO

Bario se situe dans le Nord-Est du Sarawak, juste à la frontière du Kalimantan et donc de l'Indonésie, la vallée qui se trouve à 1.500 m au desssu du niveau de la mer est (sans l'aéroport et la toute nouvelle piste), totalement isolé du reste du monde, l'électricité qui n'est encore à ce jour disponible que le soir et pour une période de 2h00 n'est arrivé qu'en 2009 -

Il y a plus d'un siècle les "Kelabits" (faisant parti des "Orangs Ulu" ou hommes de la forêt) sont impliqués dans divers attaques, en réalité, ceci n'était qu'un moyen de prouver leur courage et leur bravoure; Depuis les choses ont bien changées et les Kelabits sont connus et reconnus pour leur gentillesse et leur hospitalité. Ils ont embrassé le christianisme pendant les années 40 sous l'influence de Paul de Gourou, aussi connu comme Nimang Tepun. En 1946, la première école a été ouverte par Tom Harrison, qui a vécu avec le Kelabits pendant deux ans après la Seconde Guerre mondiale - En 2001, la communauté de Bario a été nommée comme une des sept Communautés les plus intélligentes par la World Teleport Association

Vous n'en n'avez peut-être jamais entendu parler, et pour cause... pourtant cette petite vallée est un véritable sanctuaire mais aussi le coeur de la culture Kelabit's - Jusqu'en 2011, il n'était tout simplement pas envisageable de venir autrement que par les airs (lorsque la météo le permettai) ou bien à pieds depuis Miri, mais il fallait alors compter plusieurs semaines de marche... une piste a récement été construite, permettant aux 4x4 de franchir une piste tortueuse (et parfois coupée pendant quelques jours) qui prends tout de même près de 20h00 de trajet  - Ces Highlands commes les appellent toujours les locaux sont des terres de prières sacrées !

Comment y aller ?

Il n'existe pas 36 moyens, soit vous décidez de faire le voyage en 4x4 et c'est une piste longue et fatiguante qui vous attends, mais surtout cela revient trés cher (!), ou vous faites le voyage en avion avec un Twin-Otter de 19 places sur lequel la compagnie Mas Wings , cousine de la compagnie Nationale Malaysian Airlines propose des vols réguliers (2 dans la matinée) vers les petits aéroports voisins ou vers Miri - Ceci n'empêche pas que aujourdh'ui encore, la météo détermine les possibilités de vol et bien souvent, les appareils doivent revenir sur leur pas afin de garantir la sécurité des passagers en raison d'orages trop importants ou de visibilité nulle, car Bario se situe au coeur d'un cirque de collines dont certains sommets dépassent 2.400 m.

 

 

 Important: Ne jamais oublier que le poids maximal autoriser à bord de l'avion est de 10 kg par passager (vous serez peser avec votre sac avant tout embarquement), cela pour des raisons évidentes de sécurité en raison des conditions "spéciales" de ce vol et de la piste d'atterrissage trés courte - Ne pas non plus oublier de reconfirmer votre vol de retour (qu'il est de loin préférable de prendre lors de votre vol aller) des votre arrivée à l'éaroport; Pour cela, inscrire simplement votre nom sur la liste officielle de la compagnie Maswings au jour de votre départ - Sans cela vous risqueriez d'attendre encore longtemps d'autant que la météo n'aide pas toujours les pilotes comme vous l'aurez compris... pour finir, soyez également toujours un petit peu en avance lors de votre retour en particulier car les conditions météo peuvent amener à décoller aussi bien en retard qu'en avance !

 

en approche finale avant de se poser sur la piste de l'autre côté de la colline...

en arrivant , n'oubliez pas de vous enregistrez au petit comptoir afin de reconfirmer votre vol de retour !

 

Petit paradis perché à 1.400 m

 

 

D'ailleurs on y cultive un des meilleurs riz du pays (bio qui plus est !)

 

 

Le view point, une petite ballade facile à faire pour un premier repérage des lieux.

 

Quelques plantes "carnivores" sur le chemin...(un lien interessant pour mieux comprendre - en Anglais...).

 

Rencontre avec un homme remarquable, et je pése mes mots ! 

 

 

* * * *

 

Où Dormir ?

 

Dans un des 10 Homestays des villages évidement, ce sont des havres de paix, de véritables refuges où chacun sera avide de vous faire partager sa culture et saura vous faire aimer ces terres - Les tarifs se valent tous, compter entre 70 et 80 RM par personne pour une nuit et 3 repas (plus que complet et surtout délicieux), c'est donc à vous de faire votre propre choix lorsque l'un d'eaux viendra vous chercher gracieusement (c'est la tradition) au petit aéroport avec son pick-up.

 

Malgré tout, je ne peux pas vous donner ma préference qui va évidement à mon ami Stephen et à sa femme Tine qui tiennent le junglebluesdream et qui j'en suis certain, sauront vous faire apprécier cette merveilleuse vallée, que ce soit le matin avant que les brumes ne s'élévent ou le soir en partageant un merveilleux dînner sur la grande terrasse couverte.

 

Autres choix possible : Reste qu'en cas de surbooking (...) vous pourrez aussi voir chez Ngimat Ayus qui reste également un endroit agréable d'autant que Scott est fort sympathique et que les petits plats de "maman" sont également trés bon - Enfin, parmi d'autres, l'un des plus connu est le De plateau lodge mais il se trouve un peu plus loin et reste à mon humble avis un peu plus "commercial" si ce mot là existe .

 

 

Où manger ?

Ne cherchez pas trop, en dehors des differents Homestay, il n'existe quasiment rien sur place, à moins que vous ne préferiez gouter aux "délices" de la cafetéria de l'aéroport ? 

Non, dans tous les cas, préferez alors le petit bistrot restaurant qui se trouve dans le groupe de maison jaune du centre du village, vous y trouverez toujours quelque chose, mais franchement, à côté de ce que sont capables de vous préparer vos différents hôtes, il faudrait être "fou" pour aller voir ailleurs !

 

 

Que faire par ici ?

Je crois que le mot d'ordre pourrait être "rien" si ce n'est apprécié la gentillesse de ces gens et pourquoi pas, leur donner un coup de main aux champs, ans les rizières le cas échéant ou à tout autre travaux du quotidien.

- VELO : Depuis 2011, il n'existe plus beaucoup de possibilite de location de vélo car ces derniers revenaient souvent dans des états lamentables et l'entretien n'était pas simple - Malgré tout, il est évident que les alentours permettent à tous ceux qui sont adeptes de la "petite reine", de pratiquer en pleine nature, un des hauts lieux reste le village de Pa Umor (c'est d'ici qu'est tiré le sel de Bario) pour lequel il est nescessaire de marcher environ 2h00, alors qu'il nous vous faudra pas plus d'1/2 avec un vélo par une piste parfois boueuse mais "correcte" - la location est d'environ 15 Rm par jour - renseignez vous auprés de votre Homestay pour connaitre l'endroit où vous pourrez en trouver un.

 

- Be green, be green !

De manière plus pratique, vous pouvez aussi vous munir d'un plastique et ramassez le long de la route ou des pistes les papiers et canettes qui commencent à joncher les lieux jusqu'ici particulièrement propre... malheureusement, depuis quelques mois, l'arrivée massive de produits et surtout d'emballages "modernes" change la physionomie des choses, comme de plus, la "politique" pour le traitement des ordures n'existent quaisment pas pour le moment (de simples trous dans son jardin ou bien à l'exterieur des villages lorsqu'il s'agit de plus gros dépots), qu'aucun ramassage des poubelles n'ait prévu et que même ceux qui ont tenter de mettre en place le "tri-séléctif" n'y sont pas parvenus jusqu'alors, il me semble interessant de mener, même lors d'un court passage, l'exemple en faisant comprendre aux locaux que aussi bien pour eux que pour nous, l'étallage des déchets ne doit pas devenir une habitude qui par la suite entrainera de nombreuses conséquences négatives pour l'environement et leur qualité de vie.

 

 - Visite de la Asal Long House

- Randos (journée): Il y en a tellement qu'il me sera difficile de faire un choix, aussi je me contenterai de vous parler de ceux que je "connais" et en dehors de cela, vous trouverez plus bas quelques cartes / topos particulièrement intéréssants pour ceux que cela interesse; Les dessins sont faits une fois encore par Stephen, véritable artiste en la matière et que je remercie pour m'avoir donner l'autorisation de les publier car il sont tellement clairs qu'il n'y a quasiment pas besoin de plus d'explications !

Recomandations: Si vous comptez traverser la frontière Indonesienne en toute légalité, pensez à prendre votre passeport, il existe bel et bien des points de passages où l'on  tamponnera votre passeport à l'entrée et à la sortie (bon, çà peut aussi passer sans, soit par chance soit en accomodant le quotidien du douanier discretement...) - Pour les sangsues, elles existent bel et bien, aussi prévoir des chaussettes spéciales sangsues et surtout en cas de piqure, laisser faire, même si cela n'est pas très agreable, vous ne risquez rien, donc.. si vous insistez vraiment, retirer avec un chiffon sec et sachez qu'un simple collant /bas de femme peut aussi vous aider en cas de petite ballade à la journée. 

Exemple de rando facile 1/2 journée"Prayer Mountain" (aller-retour entre 1h30 / 2h00) Ce joli sommet vous permettra d'embrasser toute la vallée d'un seul coup - partir tôt le matin afin de bénéficier des meilleurs conditions possibles - Itinéraire: traverser le village jusqu'au bout de la vallée, passez devant la "Asal longhouse", tournez à gauche devant l'église (photo ci dessous) "Bario Sib Abal", pas évidente à  reconnaitre a première vue, et prendre la direction du village de Arur Palan par une piste qui passe au milieu d'une rizière qui se trouve à main droite -

Passez le petit pont / tonnelle et continuer jusqu'au village que vous traversez également, vous arrivez face à un grenier à riz assez reconnaissable lui (photo ci dessous) et c'est là que pour une fois le croquis de Stephen, n'est pas exact, aussi, j'ai préfére ne pas le mettre et vous indiquer le bon cheminement à l'aide d'une photo et de la "ligne" à suivre. 

Donc, après être arrivé face au grenier à riz, ne pas continuer sur le petit sentier évident qui part à travers champs, mais contournez le et monter la petite pente courte qui vous amène à la barrière qu'il faut franchir, ensuite, vous traverserez une mini prairie et mettrez les pieds dans la ... boue puis le cheminement devient de plus en plus logique jusqu'à la petite chapelle que vous trouverez à mi parcours.

 

La dernière partie peut-être plus délicate si le sentier est trés boueux mais des cordes fixes facilitent les passages pour les moins sportifs; Depuis là haut, la vue est merveilleuse et l'on resterai bien la nuit.  

 

 

 

Rando sur plusieurs jours:

1/ Bario ---- Bakelahan  (3 jours minimum avec un retour possible à Miri par Lawas et par la route)

2/ Bario ---- Tang Paya (magnifique et sauvage, cette randonée ressemble pour ceux qui conaissent à ceux que l'on peut faire au nord du Laos - ici, les villageoins vivent en auto-suffisance)

3/ Bario ---- Gunung Muru (dessin ci-dessous) - comptez 6 jours minimum de rando - avoir une bonne condition physqiue pour profiter pleinement .

4/ Bario ---- Pa Lungan: une rando d'environ 4h00 qui vous conduira au travers 'un chemin pas toujours aussi "tranquille" qu'il en a l'air au début dans un petit village reculé (pour le moment) où vous aurez certanement l'occasion de rencontrer "Phillipe" avec qui vous pourrez partir en forêt sans vous faire de soucis - vous pourrez facilement trouver de quoi dormir et manger par ici.

5/ Batu Lawi: Comptez au moins 4 jours - on entre ici dans le domaine de l'escalade et un minimum de matériel (friends, cordes) sera utile pour rejoindre le sommet qui, dit-on, pourrait être un jour équipé de cordes fixes - Alain Robert en personne est d'ailleurs venu par ici il y a quelques années pour la gravir.

 

Certainement l'un des plus classiques qui vous aménera au trés agréable village de Pa Lungan qui était auparavant plus important que Bario, mais qui quelques décénies en arrière à vu l'arrivèe des soldats de l'armée Indonésienne qui ont fait fuir les habitants du village - ce n'est qu'en 1963 que les Anglais aident les habitants de Pa Lungan à repousser les Indonésiens (le village devrait être relié par une piste dès 2013...)

 

Attention, là, il s'agit d'une veritable petite expédition, non pas que ce soit techniquement difficile, mais l'isolement et l'organisation des quelques jours demandent un minimum de préparation - demander à Stephen des conseils et le moyen de "louer" les services d'un guide (Porteur / jour: 60/80 Rm - Guide / jour: 70/110 RM)

Il faut dejà repartir... le moment le plus dur !



24/04/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres